Sur le maroc antécolonial.

Publié le par fibra

Sur le maroc antécolonial.

      Maroc non capitaliste et non pas  précapitaliste :  

Je veux souligner cette remarque car les préfixes ne signifient pas la même
chose . Si on dit non capitaliste , on suppose d'autres possibilités des modes de
production que le capitalisme et d'autres possibilités qui s'ouvrent devant le
devenir de la société .
L'histoire n'est pas linéaire , toutes les sociétés non capitalistes ne sont
pas condamnées à passer au cours de leur développement historique par le
capitalisme . Dans le cadre d'autonomie et d'indépendance , chacune d'elles peut
créer une organisation sociale propre à elle , authentique et son propre mode de
production , etc .Le capitalisme n'est pas le seul  système ayant une nature d'invasion ,
d'expansion et du  colonialisme .Il est différent des autres formes de colonialisme
par le degrés de développement que les forces productives ont atteint, poussées
par l'expérience réfléchie et le succés des sciences . Mais c'est le seul mode de
production qui tend à être globalisé . Avec l'esclavage , le féodalisme , le mode de
production asiatique et bien beaucoup d'autres on n'a pas pu parler de la
mondialisation ou la globalisation ...
Par contre ,le qualificatif précapitaliste se référe au capitalisme pour détérminer le
mode qui lui est antérieur qui va nécessairement devenir capitaliste .En d'autres
termes il n'est pas possible d'éviter le passage historique par le capitalisme .Ce qui
est faux et justifie l'impérialisme ensuite , la mondialisation ou la globalisation .
Quelle est la stratégie du capitalisme ?       C'est la généralisation du capitalisme dans
tous les aspects de la vie sociale à l'échelle de tout le globe terrestre . Peut-on
arriver à ce stade ?   est-ce que la généralisation du mode de production capitaliste
est possible ? est-ce que la culture capitaliste va détruire totalement et
définitivement les autres cultures qui subsistent encore dans le cadre de la société
capitaliste , jusqu'à arriver à des sociétés semblables / identiques !? Peut-on
parler d'une identité mondiale unifiée , unique et homogène ? Peut-on réduire
toutes les expériences humaines et sociales à une expérience unique étant
modèle tracé et prédéterminé ? Le capitalisme est-il un destin inévitable?
Ce que le capitalisme ne peut jamais arriver à réaliser ; c'est de mettre fin à la
question à la créativité et au développement de l'intelligence  humaine .
Le capitalisme, par contre , crée les mécanismes et les moyens de sa propre
destruction ; par son caractère inégalitaire , repressif , autoritaire et raciste .
Tant qu'on ne peut pas interdire les gens de réfléchir et de penser autrement , le
capitalisme ne pourra jamais être stade suprême / terminus de la civilisation
humaine .
Est-ce que l'identité est une donnée stagnante , inchangeable ? C'est quoi
l'identité ?
Des questions et des questions à se poser , mais on doit s'arrêter pour répondre à
quelleques unes . 

LE MAKHZEN , ZAWIA et LA TRIBU. quelle relation ?

Ce triple a eu des relations très complexes jusqu'à faire appel à la colonialisation
pour régler l'affaire .
Le Maroc au 19ème siècle ,et avant même , jusqu'à la pénétration coloniale n'était
pas gouverné sous un Etat central qui existe dans tout l'espace géographique du
pays .
Le makhzen qui occupe une partie de l'espace , surtout la partie la plus importante
dans le pays , c'est ce que la France appelle MAROC UTILE par oppoosition à un
autre MAROC INUTILE . Cette expression condense la signification du tout le
projet impérialiste .L'utilité renvoie à une valeur qu' a ce maroc . En quoi il est utile
ici et non utile là ?
Ce n'est pas comme ils disent ; le capitalisme est une mission civilisationnelle ,mais il
est un mode de production d'exploitation ,d'asservissement ,de la violence ,du
mépris , du racisme , d'inégalité et de repression ...
J'ai dit que le Makhzen ( pouvoir central ) n'a pas pu être généralisé dans toute la
société . Politiquement les Tribus ne reconnaissent pas le sultan (roi ) ,elles ne
sont pas sous son gouvernement ,elles sont rebelles contre l'Etat de Makhzen ,
elles ont fondé leur propre organisation .exp : la tribu d' AIT ATTA qui étend du
sud de maroc (lamhamid à benimellal ) au moyen Atlas . Ceux du sud s'appelle ait
atta n'tafouit ( du soleil c'est-à - dire du sahara ) , et ceux de moyen atlas ait
atta n'oumalou (de l'ombre c'est-à-dire de l'ouest ).
Cette tribu est organisée par une logique fédéraliste , mais la fédération d'Ait Atta
est fondée sur l'ethnique ; les mandatés pour responsabilité dans les organes de la
fédération les sont par leur appartenance à l'une des fractions de la tribu , elles
sont cinq fractions subdivisées en sous - fraction et en familles souches ou
étendues ...
Elle (tribu) ne connait ni Etat ni parlement ni parti politique ni syndicat ni rien de
cette forme de société , elle est une tribu qui occupe un grand espace
géographique .Les régions proches l'une de l'autre s'organisent par une fédération
(mais toute la tribu a une même conception sur l'organisation : le fédéralisme ).
Prenons exemple de la fédération de bougafer ; elle regroupe les Ait Atta de
Saghro , les environs de Tinghir ,puis M'semrir ,Boumalne Dadès , Zagora et
Lamhamid .
Dans chaque village il ya des qurtiers (ighreman) , chaque quartier (ighram) selon
les coutumes est appelé chaque année à mandater des individus selon leur
appartenance à une des fractions de la tribu . C'est ça qui exprime le critère
ethnique de l'organisation . Les mandatés qui se regroupent pour former un comité
du quartier qui s'unit avec les autres comités d'autres quartiers pour constituer le
comité général du village qui va à son tour mandater un comité pour des tâches et
des mandats à respecter .  Amghar n'ighf n'ousgass  (Le secrétaire général - si on peut l'appeler comme ça )
qui est mandaté au bout de chaque année à la représentation du village auprès de
la fédération à côté d'autres mandatés au sein du comité du village , il représente
le village auprés des autres tribus ( les guerres intertribales ne cessent de se
déclencher ) . les membres de la fédération sont tous mandatés à une année ,
chaque mandaté qui ne respecte pas le mandat est immédiatement dispensé de sa
responsabilité , rejeté par les organes de la fédération . A côté de ce refus de
l'Etat on reconnait le sultan comme pouvoir religieux et non politique , ce qui a
poussé le makhzen à créer des institutions intermediaires qui vont donner à long
terme une certaine normalisation entre le makhzen et les tribus ; Zawia était cette
institution , elle occupe un espace qu'on appelle LAAZIB , c'est la terre /propriété
de zawia , le sultan la lui désigne . Cherif c'est le chef de zawia , il représente le
sultan comme pouvoir religieux .
Le rôle de zawia c'est de diffuser l'idéologie islamique , mettre en permanence
l'islam dans la vie quotidienne ,petit-à-petit on casse les coutumes et on instaure
par la religion une autre forme d'organisation sociale , c'est la religion qui sert
comme moyen de destruction d'une culture par une autre et étant moyen de
domination culturelle et politique , etc .
Malgré tout cela le makhzen n'est pas arrivé à dominer les tribus comme pouvoir
central .
A l'époque on parle de deux pays dans un seul , là où règne le makhzen s'appelle "
blade almakhzen= pays de makhzen " ,l'éspace que les tribus occupent
s'appelle "blade siba " siba selon le makhzen est un etat de désordre et de révolte .
Mais les tribus en etat de siba n'étaient pas dans un monde en plein désordre .
L'existence des fédérations est un exemple concret ,réel et historique qui signifie
que le maroc est une société de la différence et de la diversité .C'est le makhzen
qui tend par son idéologie arabo-musulmane d'anéantir et d'abolir les cultures qui
lui sont différentes .
Le siba est un concept qui justifie la domination .
Avec la distribution du monde entre les forces impérialistes , le maroc est destiné à
être occupé par l'espagne et la france . c'est le colonialisme qui a établi et tracé
les frontières entre les sociétés .c'est lui encore qui a dévié la logique du
développement d'autres sociétés , il les a attachées et mises dans une autre voie
de processus historique qui leur est étrange . Le colonialisme a détruit
partiellement des cultures , les a boulversées, il veut calquer un modèle de société
qui lui convient pour maintenir l'ordre établi à l'échelle internationale . Tout se
déroule dans le cadre des rapports de force .
L'ethnologie , l'anthropologie , la sociologie ... ont joué un rôle trés important dans
la domination .
Il yavait une mission scientifique à Tanger , présidé par Michaud Bellaire et
d'autres , qui s'occupe de la découverte de la société marocaine afin de ne pas
tomber dans les mêmes erreurs commises en Algérie , cela avec des enquêtes et
des études ...faites sur les tribus le makhzen ,etc. alimentée par une stratégie de
domination avec un minimum des coups de fusils et un maximum de recherche
scientifique . Voilà comment la recherche scientifique sert comme instrument qui
facilite la pénétration coloniale. connaitre la société et aprés pouvoir l'occuper et la
dominer . C'est pourquoi je dis que les questions de la sociologie coloniale ne sont
pas scientifiques , elles sont idéologiques , posées d'aprés une réponse ou une
solution ou une stratégie prévue et prédétérminée . En ce sens les questions ne
visent pas la découverte ,mais justifient une réponse , une réalité .
Revenons sur la nature de la société marocaine au 19ème siècle et le début de
20ème , au sein de la tribu les moyens de production sont collectifs , il ya aussi
parallèlement la propriété privée . toutes les familles de la tribus détiennent des
champs , des troupeaux ...mais on ne trouve pas de salarié . pas de salarié dans
la tribu ,les individus cultivent ,récoltent ,travaillent ensemble leurs champs au tour
de rôle . si on est six personnes ,on se met d'accord par coutume de travailler en
entr'aide tous les champs qui nous appartiennent les six au tour de rôle , cela
sans présence de la monnaie , sans que personne soit payée , pas de salaire , car
ce sont des cultivateurs / producteurs libres qui s'unissent librement . pas
d'exploitation des autres .Nous travaillons nos champs ensemble .
Dans la tribu le critère collectif est fort , ya la coutume , l'esprit de la coutume agit
et pratique au quotidien . , L'histoire des  Imazighnes est brisée et déviée par les arabo-musulmans puis l'occident
aprés .
Pour établir une comparaison entre le fédéralisme bèrbère et le fédéralisme
anarchiste , je peux dire que la première est en oeuvre dans une société tribale et
fondé sur le facteur ethnique et segmentariste ,et une économie de subsistance à
côté de nomadisme , puis ce fédéralisme fonctionne dans une société sans école .
Pas d'école avant , c'est le fkih aprés qui remplit la fonction d'enseignant ... La
société fédéraliste d'ait atta a une culture de la mémoire , non écrite mais orale ,
une culture d'oreille et  des yeux , des coutumes non de la loi . Ce qui permet de
dire que le F.AT. est  simple, en oeuvre dans une société des relations
primaires , de la parenté , de la famille . une société patriarcale , dans laquelle la
mythologie et la religion dominent le champ culturel .c'est ce qui caractérise les
sociétés agricoles et pseudo-nomades . Ce Fedéralisme est local ou régional et non
international ,il n'est pas une réalisation d'un projet sociétal , il ne peut pas
dépasser dans son développement le plafond de la tribu , ses limites . C'est un
fédéralisme tribal dans une société agricole et pseudo-nomade .Il est forme simple
d'organisation sociale , mais égalitaire ,il ya l'entr'aide et non l'exploitation , les
coutumes ,les mandats non les lois et les éléctions ...la tribu n'a pas connu la
police ni la prison,ni gendarmes ni toutes ces formes de répression. Son
fédéralisme confirme que la société n'était ni militariste ni autocratique.
J'ai soulevé cette question de la fédération pour dire que le fédéralisme comme
conception d'organisation sociale n'est pas étrange à la société marocaine -malgré
sa nature -.
Si on prend deux concepts - F.Anar.et democratie libérale - et on essaie de les
expliquer à un amazigh ,il va comprendre facilement le F.A. et avec difficulté  la democratie
liberale , parce que dans son histoire il a pratiqué un certain fédéralisme , et il est
dans sa culture proche de la logique fédéraliste .Même les éléctions elles sont
conçues dans une logique tribale ;  on vote pour X , ce n'est pas parce qu'il fait
partie du parti politique dont on adopte l'idéologie et le programme politique , mais
parce qu'il est de la famille , du village ,ou de la tribu . Ce qui reste - l'idéologie ,la
politique - n'est pas intéressant .
Impossible de comprendre la politique au maroc sans faire appel aux sciences
humaines . Le parti politique a joué le même rôle que le pouvoir a joué : la
destruction de la logique tribale . Le parti politique est un mécanisme étrange à la
structure de la tribu comme le makhzen .
Le parti politique a fait ce que la bouteille de coca-cola a fait dans une tribu
africaine , qui n'a jamais vu une bouteille pareille ;elle /il a déchiré la tribu .
Lorsqu'on parle de l'informel social ,c'est ça .Comment une mentalité tribale
comprend , conçoit et pratique la politique ?
De l'autogestion à la représentativité , de l'action directe aux éléctions , du
groupe ,l'unité ,la fédération au parti politique , syndicat , association et Etat .
Je tiens à dire que le problème de l'anarchisme au maroc ne dépend pas de son
origine occidentale comme culture étrangère ,celle de l'autre .L'autre n'est plus un
problème psychologique - sauf si on veut déguiser la logique des choses - car il est
omniprésent , il fait partie de notre identité , puis pourquoi on ne refuse pas la
technologie et les valeurs qui l'accompagnent ?
On a parlé du fédéralisme de la tribu au 19ème siècle et le début de
20ème ,maintenant les choses ont changé , mais le passé pèse encore lourd sur le
présent car il est encore récent , et le système n'a pas réalisé une rupture et une
transition dans l'histoire , il n'est pas un système en soi , ilest en connection avec
le système capitaliste qui l'a crée , une relation de dépendance structurelle est
établie entre eux .
Alors la tribu au sein de cette crise sociale générale due à la dépendance,  éprouve
toujours une nostalgie envers le passé . les musulmans se rattachent à un passé ,
parce que le présent est bloqué .Même la gauche se référe à un passé .
Tout le monde dans cette société n'est pas présent .Normalement c'est le présent
qui existe ,car le passé c'est par rapport à un présent et le future en référant à un
présent .C'est toujours le présent qui détérmine qu'une chose est passée ou va
venir .Ce n'est pas le passé qui est censé détérminer le présent et le future .Ilest
détérminé et non détérminant . Un passé ne peut pas répondre à des questions
non connues non posées .C'est le future qui va répondre aux questions du
présent pas le passé ,et ce future n'est pas sans histoire , c'est le fruit de
l'accumulation de la civilisation humaine .
Le future englobe le passé et le présent , les dépasse , ce dépassement est une
transition , une rupture et en même temps une destruction et reconstruction
simultanées. Le passé est un blocage du présent son niement .
Le présent devient passé à chaque moment où le future le remplace et s'il n'est
pas le cas , le passé dominera tous les temps .
Ce que je veux dire , c'est que la solution n'est ni dans la tribu ni dans la religion ni
dans une expérience passée , mais dans une société différente de toutes les
autres que l'Homme a connues , qui les dépasse .

Brahim Fillali .   ( Ce texte est écrit en mars 2004 et publier sur pressemaroc  11 octobre 2005 )

Commenter cet article